Retour aux articles

+ de 100'000 signatures

Un an après le lancement de l’initiative, ce sont plus de 100'000 signatures brutes qui ont été récoltées ! Des centaines de membres et de bénévoles ont œuvré ensemble pour la réussite de ce projet.

« L’élément qui nous a le plus touché est probablement l’immense élan de solidarité qui s’est manifesté au travers de la JCI », commente Julien Cattin président et initiateur du projet. « Chacun a amené sa pierre à l’édifice. C’est un fantastique aperçu de ce que nous sommes capables d’accomplir tous ensemble ».

Anne-Céline Jost, présidente de l’OLM de la Riviera en 2017 renchérit : « Jamais je n’aurais imaginé que nous puissions en arriver là lorsque j’ai proposé à nos membres de nous lancer sur le thème du don d’organes. Nous avons dépassé toutes mes attentes et avons déjà contribué à sauver de nombreuses vies ».

Partenaire de l’initiative, Swisstransplant a lancé en octobre 2018 un registre national permettant à chaque citoyen de s’exprimer sur son choix.

« Le registre est la continuité logique de l’initiative. Comme l’indique le texte de loi que nous avons proposé, nous avons toujours souhaité qu’un tel élément soit mis en place pour que chacun puisse inscrire sa volonté », explique Julien Cattin. « Jusqu’ici environ 35'000 personnes s’y sont prononcées. Quand on sait que près de 85% de la population est favorable au don d’organes l’on comprend aisément que le registre est important mais que seul il n’est pas suffisant et que le consentement présumé a tout son lieu d’être pour compléter cette nouvelle mesure ».

L’OLM de la Riviera s’est fixé le but d’obtenir encore environ 25'000 paraphes d’ici à la fin novembre pour parvenir aux 100'000 signatures valides. Les initiants sont désormais complétement confiants quant à la réussite de cet objectif.


JCI Riviera (Mélanie Nicollier)

Afin de vous offrir un service optimal, ce site Internet utilise des cookies pour évaluer votre comportement de navigation. En utilisant ce site Internet, vous acceptez le recours au cookies. Pour plus d’informations, rendez-vous dans la rubrique « Protection des données ».